top of page

Ce qu'il faut retenir de mon intervention sur Immersive Serie #1 de Sparkup

Jeudi dernier, j'étais interviewé par Thierry Métaireau, Présentateur, animateur d'événements corporate et accompagné par Mathieu Pereira, Head of Marketing & Growth @Sparkup.


Le thème de ce talk était :

Physique/virtuelle: comment repenser le concept de présence dans l'événementiel ?


Mais que faut-il retenir de nos échanges ?


Le public à évoluer. Les bases ne sont plus les mêmes qu'auparavant.

Il faut plus de finesse dans l'analyse des audiences physiques ou digitales.


La conscience écologique est exacerbée.

Comme les événements sont la suite logique des changements dans la société. Il est normal que la consommation de ceux-ci soient renouvelés. Cela amène forcément à adapter les logiques d'accueil et de réception.


Les participants des événements ils ont le pouvoir et ils choisissent.

On a plus envie de s’impliquer comme on s’impliquait avant sur un événement. gens veulent moins de contraintes. il suffit de voir le nombre de no show.


Les no-show sont plus important.

Parce que les personnes choisissent, c’est le phénomène de quiet quitting, je fais pas plus que ce que je dois faire



2ème grande tendance : On observe un recul des événements digitaux. Mais pourquoi ?



Je pense qu'il faut revenir à la définition d'un événement. Définition qui s'est un peu perdue depuis l'apparition du CODIV.

Un événement, c’est avant tout un système d’échange, c’est l’émotion, c’est l’échange, c’est ça qui caractérise l’événement. On doit retrouver ces éléments sur un événement digital.


Ce qui a disparu avec les événements digitaux, c'est La rencontre fortuite c’est tout l’intérêt. Entendre une conversation, commencer à discuter avec quelqu'un. Créer des rencontres. Or sur les événements digitaux il n'y a pas ça.


C'est la question du networking et de ce que l'on offre sur l'événement.

les gens ne veulent plus participer à des événements où le contenu est mou, où tout ou presque est déjà vu. Ils veulent plus que cela. Ils veulent où c’est une relation d’exposant et intervenant à participant.


Sur un salon, ils viennent pour rencontrer des presta, mais l’enjeu principale c’est le networking, je mets ma présence physique en jeu pour rencontrer des partenaires et discuter.


Le problème auquel on ne pense pas :

La vision organisateur omniprésente.

Une vision qui ne se met pas suffisamment à la place des attentes de participants.


  • on a une trop une vision trop organisateur. on doit se mettre au niveau du participant. pourquoi il se déplace.

  • que ce soit pour des événements corporate, séminaires et autres. C’est un aspect négligé par les organisateurs,

  • vrai Enjeu = comprendre ce que les audiences veulent

  • c’est quoi les marqueurs clés ? Tu veux du contenu ? tu veux te montrer, être vu (ex : la fashion week) ? networkier ?

  • et il y a un deuxième enjeu qui est aussi de faire rester. C’est d’avoir une présence en continue. Deux enjeux : faire venir et faire rester.

  • Faut se poser la question : quels sont les objectifs des participants ? est-ce qu’il va perdre son temps ou pas ? Et une fois qu’on s’est posé la question, et qu’on le met en corrélation avec nos objectifs et après se poser la question du format.

  • Beaucoup d’organisateur on pas encore compris et identifié pourquoi ça a beaucoup évolué. Le participant a pris le pouvoir. tu ne peux plus faire la même chose. Tu ne joues pas avec les mêmes leviers.

  • si tu amènes de la valeur, tu vas avoir du monde. mais la valeur c’est pas forcément que toi qui l’apporte, tu peux créer le terraux.

  • Il faut avoir le côté à la fin : j’ai été augmenté. j’ai augmenté mon réseau, mes connaissances


Les questions de data, d’animation, sont essentielles sur comment on met en mouvement les communautés.

Enjeu :

  • est-ce que les expériences sont à la hauteur en tant que participant ?

  • la question en tant qu’organisateur, c’est comment je facilite l’expérience des participants. c’est là où je vais avoir besoin d’une expérience plus inclusives et les plateformes sont une solution parce que t’es inclusif, tu peux toucher tout le monde. Ce sont des parcours différents.


Si tu souhaites retrouver l'interview dans sa globalité et l'intervention des autres experts avec leurs solutions, voici le lien pour le replay.



Bon visionnage

2 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page